Histoire de France

XVIe SIECLE

Il peut se résumer d'une manière simplifiée par une série de faits essentiels : les guerres d'Italie, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint, à l'intérieur les progrès de la centralisation et de l'organisation monarchique, le développement de la Renaissance, l'apparition de la Réforme, les guerres de religion se terminant en 1598, les débuts de la pacification et du renouveau économique avec Henri IV.
Les guerres d'Italie débutent avec Charles VIII (1483-1498).

hériter des prétentions de son cousin germain Louis XII sur le Milanais, François Ier (1515-1547) descendit en Italie et gagna la bataille de Marignan (1515) sur les Suisses au service du duc de Milan.
L'empereur d'Allemagne étant mort, sa couronne fut briguée à l'élection à la fois par François Ier, et par Charles-Quint roi d'Espagne. Ce dernier l'ayant emporté, alors commença entre la France et l'Autriche une longue rivalité qui fut signalée d'abord par la perte du Milanais et par la bataille de Pavie (1524), où le roi de France fut fait prisonnier.
François Ier n'ayant pas voulu exécuter les clauses de la paix de Madrid, la guerre recommença jusqu'au jour où les deux monarques épuisés durent signer la paix de Cambrai (1529), suivie, après de nouvelles hostilités, de la paix de Crépy (1544).
Le fils de François Ier, Henri II (1547-1559) recommença la guerre. Les Français s'emparèrent des Trois-Evêchés, obligèrent Charles-Quint à lever le siège de Metz, et reprirent Calais à l'Angleterre. La paix de Cateau-Cambrésis mit fin aux guerres d'Italie ; la France conservait Calais, Metz, Toul et Verdun, et renonçait à ses prétentions au delà des Alpes (1559).
Sous ces trois règnes la monarchie française affermit son autorité. Le conseil d'Etat s'organisa : le roi eut comme collaborateurs des secrétaires d'Etat ; une cour apparut où figurait l'élite de la noblesse. Dans les provinces il y eut des gouverneurs, et au-dessous des Parlements des présidiaux. Les finances furent simplifiées et centralisées. Les rapports entre la royauté et l'Eglise furent réglés par le concordat de 1516. Sous François Ier on vit naître les premiers éléments d'une armée permanente, et une marine de guerre. La bourgeoisie s'enrichit : la situation des paysans s'améliora.
Les règnes de François Ier et de Henri II furent signalés par une Renaissance artistique et littéraire.
La Réforme préluda en France par une Pré-Réforme humaniste, cristallisée autour de Lefèvre d'Etaples. Elle subit l'influence de Luther, mais eut son caractère particulier et national avec Calvin. Les premières persécutions commencèrent sous François Ier. Du jour où les éléments politiques l'emportèrent sur les éléments religieux, moraux et sociaux, on eut les guerres de religion (1560-1598). Ce fut sous François II (1559-1560) que la lutte ouverte éclata entre les catholiques et les protestants ; les premiers s'appuyèrent sur l'Espagne et Philippe II, les seconds sur l'Angleterre. La lutte fut envenimée par la rivalité intérieure des Bourbons et des Guises.
François II avait épousé Marie Stuart, nièce de François de Guise et du cardinal de Lorraine. Ceux-ci exercèrent une puissante influence sur l'esprit du jeune roi. Ils l'emportèrent d'abord sur les protestants, dont beaucoup furent mis à mort, après la conjuration d'Amboise (1560).
Sous Charles IX (1560-1574), les efforts de l'Hospital pour réconcilier les protestants et les catholiques échouèrent. Catherine de Médicis pour garder son influence instaura un régime de balance. Le colloque de Poissy n'aboutit pas, le massacre des protestants de Wassy, par les gens du duc de Guise, fit éclater les hostilités (1562).
Les guerres de religion ensanglantèrent la France durant les règnes de Charles IX (1560-1574), de Henri III (1574-1589), et le commencement du règne de Henri IV (1589-1610).

Dynastie Valois-Angoulême

Roi Naissance / Mort Règne Epouse
François Ier 12 septembre 1494
31 mars 1547
1515-1547 Claude de France (1499-1524),
Éléonore d'Autriche (1498-1558)
Henri II 31 mars 1519
10 juillet 1559
1547-1559 Catherine de Médicis (1519-1589)
François II 19 janvier 1544
5 décembre 1560
1559-1560 Marie Stuart (1542-1587)
Charles IX 27 juin 1550
30 mai 1574
1560-1574 Élisabeth d'Autriche (1554-1592)
Henri III 19 septembre 1551
2 août 1589
1574-1589 Louise de Lorraine (1553-1601)

 

— Henri III, mort assassiné, eut pour successeur Henri IV ; mais ce ne fut qu'après cinq ans de lutte que ce dernier put entrer dans sa capitale ; et, après avoir abjuré, il proclama l'édit de Nantes (1598), qui mit fin aux guerres de religion au moment même où la paix de Vervins terminait favorablement pour la France la guerre avec l'Espagne.
La France pacifiée fut régénérée par Henri IV, chef de la dynastie des Capétiens-Bourbons, et son ministre Sully. L'autorité royale, battue en brèche, en particulier par la Ligue à Paris et dans les provinces fut progressivement restaurée. Les finances furent rétablies, l'agriculture, le commerce et l'industrie favorisés. Henri IV s'apprêtait à intervenir en Allemagne, aux origines de la guerre de Trente ans, quand il périt assassiné en 1610.

Dynastie Bourbons

Roi Naissance / Mort Règne Epouse
Henri IV 13 décembre 1553
14 mai 1610
1589-1610 Marguerite de France, la reine Margot, (1553-1615)
Marie de Médicis (1573-1642)
Louis XIII le Juste 27 septembre 1601
14 mai 1643
1610-1643 Anne d'Autriche (1601-1666)
Louis XIV 5 septembre 1638
1er septembre 1715
1643-1715 Marie-Thérèse d'Autriche, (1638-1683)
Louis XV le Bien-Aimé 15 février 1710
10 mai 1774
1715-1774 Marie Leszczyńska (1703-1768)
Louis XVI 23 août 1754
21 janvier 1793
1774-1792 Marie-Antoinette d'Autriche (1755-1793)
Louis XVIII 17 novembre 1755
16 septembre 1824
1814-1824 Marie-Joséphine de Savoie, " reine velue" (1753–1810)
Charles X 9 octobre 1757
6 novembre 1836
1824-1830 Marie Thérèse de Sardaigne (1756-1805)