Histoire de France

Second Empire (1852-1870)

Le second Empire chercha à rassurer les intérêts par un système de compression politique qui aboutit à l'exercice du pouvoir personnel. Il affirma sa fidélité aux traditions du premier Empire par l'éclat et la variété de ses entreprises extérieures : la guerre de Crimée (1854-1855), qui lui assura un rôle de premier plan en Europe ; la guerre d'Italie (1859), qui valut le retour de deux provinces à la mère patrie ; les expéditions de Syrie, de Chine (1860) et du Mexique (1861-1867), qui portèrent son drapeau au delà des mers. Les mécomptes que ménagèrent à Napoléon III ces dernières tentatives le décidèrent à entrer, après dix ans d'empire autoritaire, dans la voie des réformes libérales, puis à tenter en 1870 un essai de régime parlementaire qu'interrompirent, après quelques mois, les désastres de la guerre de 1870-71 engagée à la légère avec la Prusse. Les défaites de ses armées amenèrent (4 septembre) sa déchéance, suivie de la proclamation de la République.