Histoire de France

CHARLES MARTEL


Charles Martel à la bataille de Poitiers
par Charles Auguste Steuben (1837)

CHARLES MARTEL, prince franc et maire du palais, né vers 686, mort à Quiersy en 741.

Il était fils de Pépin d'Héristal et d'une concubine, AIpaide. A la mort de Pépin, sa veuve, Plectrude, fit jeter Charles en prison, afin d'exercer la tutelle sur son petit-fils, Théodoald, et sur le roi Dagobert. Mais Charles s'échappa de prison. Comme maire du palais, il vit se succcéder, sur le trône mérovingien, Dagobert III, Chilpéric II, Clotaire IV, et de nouveau Chilpéric II, qui eut pour successeur Thierry IV.

Quand celui-ci mourut, en 737, Charles ne lui donna pas de successeur. Le trône resta vide jusqu'en 741. Son principat, qui restaure l'Etat franc, s'illustre par une lutte vigoureuse contre les Neustriens, les Saxons, les Frisons et les Alamans. Mais Charles Martel s'est surtout rendu célèbre par la victoire de Poitiers, remportée en 732 sur les Arabes commandés par Abd er-Rahman. Après cette victoire il occupe la Bourgogne, pacifie le Languedoc et gouverne comme chef unique de la monarchie, brisant toutes les velléités régionales. Le surnom de Martel n'apparaît qu'au IXe siècle.


Charles Martel sauvant la chrétienté, peinture de Puvis de Chavannes, à l'hôtel de ville de Poitiers (1874). Charles, à cheval devant son armée, est reçu, sous les murs de Poitiers, par le clergé, que l'évêque précède, la crosse à la main. Sur le devant est figuré un groupe de captifs sarrasins.

❖ Filiation

xxx xxx
XXX
Epouse* / concubine Enfants
xxx