Histoire de France

CHARLES IX

Charles IX, roi de France, deuxième fils du roi Henri II et de Catherine de Médicis, né au château de Saint-Germain-en-Laye en 1550, mort au château de Vincennes en 1574.


Charles IX par François Clouet (1561)

Personnage un peu énigmatique, il était exalté, maladif, épris de littérature, protecteur de e l'Académie du Palais s, et en même temps amoureux d'exercices violents. Au moral ce fut un timide et un faible, habitué à obéir à Catherine de Médicis, réagissant parfois violemment, mais sans persévérance. Appelé sur le trône, en 1560, par la mort de son frère atné, François II, il régna sous la tutelle de sa mère jusqu'en 1563 où il fut proclamé majeur. La minorité de fait continua, du reste, après que le roi eut pris nominalement en main les rênes du gouvernement ; la guerre civile entre protestants et catholiques se ralluma en 1567 : elle fut marquée surtout par la bataille de Saint-Denis (1567). La signature de la paix, à Longjumeau (1568), ne fut qu'une trêve. Les hostilités recommencèrent à la suite d'une tentative de la reine-mère pour s'emparer des chefs protestants ; cette fois, la lutte dura deux ans : elle fut emplie par les batailles de Jarnac et de Moncontour (1569), par l'audacieuse campagne de Montgomery en Guyenne et dans le haut Languedoc (1569) et par le combat d'Arnay-le Duc (1570). L'édit de Saint-Germain (1570) parut d'abord plus viable que les précédents essais de pacification.


Charles IX et Elisabeth d'Autriche

Charles IX entre réellement en scène de sa personne à cette époque : Coligny lui faisait entrevoir, dans une intervention en faveur des Pays-Bas soulevés contre l'Espagne, un idéal de gloire qui le charmait. Cette influence rivale fit peur à Catherine de Médicis. Après plusieurs essais infructueux pour ressaisir son crédit, elle ne trouva d'autre expédient que de faire assassiner son compétiteur. Ce fut d'abord la tentative manquée d'assassinat de Maurevel qui indigna le roi. On eut peine à le décider au massacre de la Saint-Barthélemy (1572) dont il prit ensuite hautement la responsabilité. C'était charger bien gratuitement sa conscience d'un forfait dont il n'avait ni machiné les péripéties, ni désiré l'exécution. Deux guerres civiles formidables répondirent coup sur coup à cette sanguinaire répression. Charles mourut au cours de la seconde, miné par les remords et épuisé par les excès d'activité physique auxquels il se livrait afin de s'étourdir.

- De l'archiduchesse Elisabeth d'Autriche, qu'il avait épousée en 1571, il n'avait eu qu'une fille, la princesse Marie-Elisabeth morte à l'âge de 5 ans.

De Marie Touchet, sa favorite, qu'il avait rencontrée en 1565, il avait eu en 1573 un fils, Charles, titré par la suite « comte d'Auvergne » puis « duc d'Angoulême »; il est mort en 1650.

Iconographie

Le Kunsthistorisches museum de Vienne possède un délicieux portrait de Charles IX, par François Clouet. Une réplique de ce portrait, datée de 1563, est conservée au musée du Louvre. Le Louvre renferme, en outre, un buste de Charles IX par Germain Pilon, daté de 1568.

❖ Filiation

Charlotte de Savoie Louis XI
CHARLES IX
(1550 - 1574)
Epouse* / Favorite Enfants
Marie Touchet
(1549 - 1638)
Charles d'Angoulème
Elisabeth d'Autriche*
1554 - 1592
Marie Elisabeth