Histoire de France

HUGUES CAPET

Hugues Capet, roi de France, fondateur de la dynastie des Capétiens, fils aîné de Hugues le Grand, né vers 938, mort en 996.


Hugues CAPET

Successeur de Hugues le Grand comme duc de France, Hugues, surnommé Capet (A la chape), poursuivit la politique paternelle. Investi de la suzeraineté sur le Poitou, hériter du duché de Bourgogne à la mort de son frère Otton (965), marié en 970 à Adélaïde de    Poitou, il bénéficia en 987, à la mort de Louis V, de l'appui d'Adalbéron, archevêque de Reims, et de son secrétaire l'illustre Gerbert ; il fut acclamé comme roi, et couronné à Noyon le 3 juillet.

Sa politique consista surtout à conserver sous son pouvoir direct l'archevêché de Reims. Charles de Lorraine, oncle de Louis V, essaya de faire valoir son droit héréditaire de Carolingien, mais fut pris et emprisonné. D'après un passage interpolé d'Adhémar de Chabannes, Hugues aurait envoyé à Adalbert de Périgord, qui refusait de lever le siège de Tours, un message ainsi conçu : «  Qui t'a fait comte? » ; Adalbert aurait répondu : «  Qui t'a fait roi? ». Cette légende est apocryphe.

Hugues eut la sagesse de faire sacrer son fils Robert de son vivant, et d'assurer ainsi l'hérédité de sa maison.

Hugues le Blanc ou le Grand, comte de Paris et duc de France, fils du roi Robert ler, né vers la fin du Ir siècle, mort en 956. Après la mort de son père (923), il se fit donner par son beau-frère, Raoul de Bourgogne, devenu roi, le comté du Maine et une partie de la Picardie.

Soucieux d'accroître ses domaines et son influence,  il dédaigna le titre de roi ; soutint, à la mort de Raoul (936), Louis d'Outremer, prétendant le tenir en tutelle. Louis se débattit. Hugues lutta contre lui à diverses reprises et le fit même prisonnier. A la mort de Louis (954), il suivit la même politique vis-à-vis du roi Lothaire. Il mourut, laissant un héritage accru à son fils Hugues Capet.

Iconographie


Couronnement d'Hugues CAPET

❖ Filiation

Hedwige de Saxe Hugues le Grand
Hugues CAPET
Epouse Enfants
Adélaïde d'Aquitaine Gisèle
Edwige
Adélaïde
Robert II